Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Palmarès > Top 10 - Cinéma 2016

Top 10 - Cinéma 2016

vendredi 30 décembre 2016, par Anne-Julie Lalande

Une année que plusieurs considéreront comme l’une des plus funestes pour plusieurs artisans du milieu se termine. Abbas Kiarostami, Jacques Rivette, Raoul Coutard, Andrzej Zulawski, Andrej Wajda, Michael Cimono, Garry Marshall, Anton Yelchin, Gene Wilder, Alan Rickman et maintenant Carrie Fisher et sa mère Debbie Reynolds ainsi que plusieurs autres nous ont quittés en 2016. Considérant que les concepts de popularité et de célébrité comme nous les connaissons et définissons sont plutôt récents, il faudra s’attendre à rendre hommage à de plus en plus d’artistes et idoles dans les années à venir.

Au travers d’évènements politiques et sociaux synonymes d’une crainte irrationnelle de l’inconnu et d’une croissance alarmante d’un populisme malsain et d’une glorification de l’ignorance intimement liée à la peur et la haine, le cinéma unifie. Il console l’espace d’un instant, permet une réflexion et parfois même un répit momentané. Il se questionne sur son propre médium, sur sa vocation. Il innove et il rend hommage. Mais surtout, il permet à plusieurs voix n’ayant pas une tribune suffisante de s’élever et d’imprégner nombre de conscience et esprit.

Voici donc un top 10 (subjectif) des meilleurs films que j’ai eu la chance de voir en 2016, ceux qui ont su, chacun à leur façon, marquer ma conscience et mon esprit.

- 1. Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
- 2. La La Land (Damien Chazelle)
- 3. Elle (Paul Verhoeven)
- 4. American Honey (Andrea Arnold)
- 5. Moonlight (Barry Jenkins)
- 6. The Neon Demon (Nicolas Winding Refn)
- 7. Juste la Fin du Monde (Xavier Dolan)
- 8. The Lobster (Yorgos Lanthimos)
- 9. Tower (Keith McLand)
- 10. All These Sleepless Nights (Michal Marczak)

Autres coups de cœur méritant une mention : Another Year de Shengze Zhu, Les Innocentes d’Anne Fontaine, Swiss Army Man de Dan Kwan et Daniel Schneinert, The Handmaiden de Park Chan-Wook, Arrival de Denis Villeneuve.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0