[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > Compilation > CASUAL VICTIM PILE : AUSTIN 2010

Artistes Variés

CASUAL VICTIM PILE : AUSTIN 2010

Matador

samedi 15 mai 2010, par Éric Dumais

(3/5) L’étiquette Matador est fière d’offrir au public une compilation qui regroupe les meilleurs groupes de la scène underground de la ville d’Austin au Texas. Reconnue pour son accueil chaleureux, mais surtout pour sa diversité musicale, Austin prouve avec cette compilation à quel point elle recèle de nombreux talents cachés.

Bien entendu, lorsque l’on parle d’une compilation dans le monde de la critique musical, il est rare que l’on admire tout ce que l’on a entendu. Et c’est à peu près ce qui est arrivé à l’écoute de Casual Victim Pile : Austin 2010. Il y a plusieurs pièces qui valent franchement le détour, alors que d’autres, si l’on en avait les moyens, on les aurait jeté à la poubelle. Mais dans l’ensemble, le résultat est assez étonnant et sincèrement, il y a de nombreux groupes qui méritent de se faire connaître par le public. Au total, la compilation regroupe 19 compositions que vous ne connaissez assurément pas et que vous n’auriez jamais connu, si elle n’avait pas été enregistrée.

Parmi les nombreuses pièces que l’on retrouve sur le disque, je me permets de plonger la main à l’aveuglette et d’en faire ressortir quelques-unes pour la beauté de leurs mélodies, pour leurs rythmes endiablés, mais aussi pour l’ensemble de leur réalisation. D’entrée de jeu, la pièce inaugurale, interprétée par Follow That Bird ! et qui s’intitule The Ghosts That Wake You, demeure la meilleure chanson de la compilation. Elle offre une musique rock solidement édifiée, avec une orchestration efficace et un refrain hautement accrocheur. Sinon, The Stuffies jouent dans le rock criard qui ressemble comme deux gouttes d’eau à la formation suisse The Hives, en cent fois plus rapide et en cent fois moins énervante. Pour terminer, les Golden Boys, avec la pièce Older Than You, se permettent une musique rock vraiment enlevante, qui s’avère juste assez rythmée pour l’occasion. Décidément, il y a des artistes qui méritent d’être plus connus, mais je ne m’en fais pas, car il y a un temps pour chaque chose.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0