[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > C > CHENAUX, ERIC

Sloppy Ground

CHENAUX, ERIC

Constellation

jeudi 11 septembre 2008, par Nicolas Pelletier

(3/5) Dull Lights, son premier album paru en 2006, ne nous avait guère épatés. Le petit nouveau du musicien torontois, Sloopy Ground, est pas mal plus intéressant avec ses partitions de violons (Am I Lovely) sur fond de doux bordel où se mélangent musique concrète et rythmes déjantés. Est-ce de la chanson extrêmement modifiée, ou encore de la musique expérimentale sur laquelle il y a aussi du chant ? Difficile à dire… On est peut-être à mi-chemin entre Fred Frith et Fredric Gary Comeau…

Mais en tous cas, cet album est plus accessible que le premier, probablement grâce à la plus grande présence du chant (la déjantée Love Don’t Change), ce qui rend le tout définitivement plus chaleureux. Chenaux démontre également une belle sensibilité sur la belle et douce Rest Your Daylights, ce qui est bienvenu sur ce style habituellement froid et expérimental.

Tout au long de Sloppy Ground, on explore des ambiances musicales très variées l’une de l’autre : on va du (presque) rock sauce « 60s » psyché de Have I Lost My Eyes (à la Donovan !), aux ballades folk de fin de soirée (Arms, Legs and Moonlight) en passant par les airs d’accordéons presque médiévaux (Boon Harp). Au bout du compte, il n’y a pas trop de bizarreries, même si l’on reste à des années-lumière du FM. Bel effort !

- Desc. : Folk expérimental
- R.S.V.A. : Fred Frith, Bernard Falaise, Elephant Micah

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0