[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > C > CRYPTACIZE

Mythomania

CRYPTACIZE

Asthmatic Kitty

mardi 22 décembre 2009, par Nicolas Pelletier

(4/5) Passé inaperçu lors de sa sortie plus tôt cette année, le deuxième album du duo Californien Cryptacize est pourtant un véritable petit bijou de pop intelligente. Dès la première chanson, Tail and Mane, on tape du pied sous la rythmique dynamique aux accents 60s, puis charmés par la douce et cristalline voix de Mlle Nedelle Torrisi, comme si l’on mélangeait le psyché rock des Beatles de 1966 avec la voix de Clare & the Reasons.

À d’autres moments, on y entend des accents kitch rock comme c’était la mode au début des années 2000. Blue Tears, avec son clavecin, sa guitare électrique et son martellement rythmique rappelle Death By Chocolate mélangée aux Breastfeeders ! La chanson titre de l’album, Mythomania, aurait pu avoir été chantée par Mariane Faithfull en 1966, tellement elle sonne yéyé, avec goût. Plus loin, c’est un genre de croisement entre Portishead et Mazzy Star (The Loving Sun), à la sauce Beatles qu’on nous sert. Il y a sûrement du Émilie Simon et du Jim Noir, quelque part dans tout ça, tellement c’est original mais toujours fortement mélodique. C’est d’ailleurs là que réside toute la solidité de Cryptacize : leurs chansons sont solides, et leurs arrangements originaux ne viennent qu’enrichir leurs mélodies (One Block Wonder sonne comme du Link Wray, jusqu’à ce que Nedelle chante).

Chris Cohen aussi chante. Lorsqu’il s’empare du micro, c’est une ambiance à la Belle and Sebastian qui se déploie tout en douceur (What You Can’t See Is, sur beat presque jazz). Cryptacize ont joué avec Why ?, Danielson et Sufjan Stevens. Nedelle avait préalablement sorti un album solo et un autre en duo avec un certain Thom, alors que Cohen faisait partie de Deerhoof.

- Desc. : Indie pop
- R.S.V.A. : Clare & The Reasons, Belle & Sebastian, Deerhoof

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0