[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > C > CRAFT SPELLS

Idle Labor

CRAFT SPELLS

Captured Tracks

mardi 30 août 2011, par Vanessa Hauguel

(3.5/5) Du label Captured Tracks, ce premier album de Craft Spells (Justin Vallesteros) intitulé Idle Labor évoque et imite, presqu’à la perfection la Synth-pop kitsch rococo, bay window rose saumon, des années 80, mais les roses, bien colorées de la couverture palissent à son écoute.

Après avoir entamé l’écoute de l’album avec After the Moment, piste équivalente à manger son dessert avant le repas, nous rappelle que la Dream Pop adolescente de ces jeunes californiens, avec ces chansons qui semblent avoir été écrites aux lendemains de beaux partys et de belles rencontres inabouties, demeure, elle aussi, inaboutie. Comme une nuit de plaisir, qui ne laisserait derrière elle que de vagues mémoires de beaux moments. Si certaines chansons, For The Ages et Scandinavian Crush ainsi que quelques autres, évoquent de candides et chatoyantes déambulations romantiques, les ballades s’écourtent sur un excédent de déjà vu. Trop « clean », trop poseur, voire galvanisée, l’album se la joue malheureusement, fragrance du moment, quand en fait, c’est la trame sonore d’un Somewhere de Sofia Coppola qu’on voulait tant entendre. Au final, au bout de l’écoute, on réalise, avec une certaine déception, qu’on simule plus qu’on ne sent. C’est là le manque de Craft Spells.

Parler de romances, sketchs et d’ébauches de moments inoubliables, sans les faire reluire pleinement, sans les dépeindre avec plus de naturel, mais avec trop d’ (sur-)arrangements, pour que ça sonne et que ça scintille, finit par nous laisser en froid avec des intentions qui se voulaient, sans doute, un reflet d’une fébrilité et d’une innocence manquées.

- Desc. : Dream Pop, Synthpop, Chillwave
- R.S.V.A. : Wild Nothing, Ariel’s Pink Grafiti, The Drums

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0