[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > C > CLARE AND THE REASONS

Arrow

CLARE AND THE REASONS

Frogstand

dimanche 20 décembre 2009, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Découverts en première partie du concert de Vic Chesnutt à la Fédération Ukrainienne le 24 octobre dernier, le duo composé de la Brooklynoise Clare Muldaur et du Français Olivier Manchon produit une jolie pop bien ficelée, un brin trop gentille, mais quand même fort agréable. Leur second album, « Arrow » venait d’être lancé quatre jours plus tôt.

Avec Clare et Olivier, un couple dans la vie, on sent renaître les Frente ! et autres Young & Sexy de ce monde, à la différence que Clare And The Reasons utilisent une orchestration bien plus vaste pour mettre en valeur la beauté de leurs lignes mélodiques. Tuba, trompette, xylophones, ukulélé, gazou… voilà la liste des instruments utilisés autant sur disque que sur scène, où ils formaient un quatuor de multi-instrumentistes. On n’avait pas entendu de pareils arrangements depuis… les Beatles époque Sgt Pepper (Perdue à Paris) dans l’univers de la pop. C’est d’ailleurs assez marrant de redécouvrir le That’s All, de Genesis avec voix féminine, cuivres et quatuor à cordes. Outre cette reprise signée Phil Collins, Clare et Olivier ont composé tous les titres de ce second album tout frais sorti sur étiquette Frogland. Leur premier album, « The Movie », comptait Van Dyke Parks et Sufjan Stevens en tant qu’invités.

Clare Muldaur possède une voix cristalline. Pure et haut perchée, elle laisse échapper de jolies mélodies accrocheuses mais pourtant assez complexes (la très belle This is the Story). Pas de petites chansonnettes à trois accords sur « Arrow » : on a ici affaire à de solides pièces composées par des musiciens ayant plusieurs années d’étude sérieuse derrière la cravate. Certains textes, plus personnels, touchent (Ooh You Hurt Me So). Jamais prétentieux, le duo sonne comme une version plus indie, plus sérieuse et plus élaborée de ce que fait Tricot Machine. Leur site MySpace recèle une intéressante reprise de Tears For Fears avec panoplie de violons. La douceur des voix et la gentillesse du ton général donne un peu l’impression que ce disque est très léger, mais l’écoute attentive révèle plusieurs très belles chansons, enrobés de somptueux et savants arrangements (You Getting Me), tirant parfois carrément vers la musique classique (Photograph).

Fans qui vous ennuyez de Frente ! (Kyoto Nights), rassasiez-vous avec Clare And The Reasons. Vous y trouverez la même impression de personnalité féminine, de superbes mélodies avec en prime des arrangements haut de gamme.

- Desc. : Pop semi-kitsch
- R.S.V.A. : Frente !, Regina Spektor, Nouvelle Vague

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0