[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > C > CITY CENTER

Redeemer

CITY CENTER

K

vendredi 23 décembre 2011, par Nicolas Pelletier

(4/5) Cette formation du Michigan maintenant installée à Brooklyn (nouvelle pépinière du rock indie) propose un rock intéressant et original : City Center réussit à jumeler énergie et vapeur ambiante au sein du même morceau ! Le duo composé de Fred Thomas et Ryan Howard a plusieurs cordes à son arc.

La chanson Obvious en est un bon exemple : la voix est enveloppée d’effets et de réverbérations alors que la musique est beaucoup plus pressée, un peu à la Arcade Fire. D’autres morceaux sont carrément influencés par le Velvet Underground. C’est le cas de Modern Love où les voix plutôt incompréhensibles, dû aux effets volontairement exagérés, surplombent un rock entraînant basé sur un solide riff de guitare, dont Too Many Cooks serait fier. Le morceau s’apparente ainsi aux Coney Island Steeplechase de Reed & co, avec un moins bon chanteur. Ça sent le Velvet aussi sur After Hours (bien que ce ne soit pas une reprise). Un journaliste du site PopMatters.com les a justement classés dans la catégorie « low-fi bedroom rock ».

City Center navigue entre deux pôles. La musique vaporeuse (Redeemer) et l’indie rock plus brut (Cookies, l’un des rares titres où l’on comprend les paroles). Lorsqu’ils ne camouflent pas la voix sous trois tonnes d’effets, on constate qu’elle est fort jolie et habile. Les rares moments de clarté sonore (au niveau vocal) révèlent de belles harmonies entre les différentes pistes. City Center travaille beaucoup ses intros et ses fins de morceaux. Passages instrumentaux, distorsion bien dosée, certains sons stridents utilisés en fond pour causer du chaos organisé (Thaw), Thomas et Howard déploient un bel arsenal d’outils musicaux. Leur tendance à lier tous les morceaux ensemble, plus ou moins, en fait un album très intéressant.

- Desc. : Lo-fi bedroom rock
- R.S.V.A. : The Dodos, Arcade Fire, Peter Wolf Crier

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0