[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > C > CIMON, PHILÉMON

L’été

CIMON, PHILÉMON

Audiogram

samedi 14 juin 2014, par Jean-François Rioux

GAGNANT DU PRIX FÉLIX-LECLERC 2014

(4.5/5) Cet album est paru en début d’année, mais il aurait dû sortir à ce moment-ci. Un timing qui allait beaucoup plus avec le concept de son titre. De plus il aurait eu plus de visibilité qu’être enfoui sous les bordées de neige incessantes de cet hiver infernal.

Son premier effort, sous la bannière de Philémon Chante était une très belle surprise, sans prétention et tout de même bien discret. Philémon se débarrasse du « chante », mais chante encore, et une chance car L’été est un disque franchement impressionnant. Encore une fois ensoleillé, exotique et sensible à la fois. Il reste dénudé, simple, mais la force des mélodies est magique et envoutante. Même si Philémon change d’identité, il ne change en rien sa façon de chanter, d’écrire ses mélodies punchées et entrainantes.

Que ce soit Soleil blanc, Au cinéma ou Julie July, l’album démarre en lion avec ses fantastiques trois premières pièces, rafraichissantes, estivale sans être trop éclatées. Les influences cubaines ont pris le champ, cette fois-ci les couleurs du indie pop resurgissent, teintées d’influence pop 60, 70 et 80 bien dosées.

Le ton est sensible, fragile mais aussi déterminé et la voix peu charismatique de Philémon ne nuit en rien à la beauté du résultat final. Il chante d’ailleurs assez bien le jeune Cimon, on y comprends bien (la plupart du temps !) ses textes ce qui est aussi une des forces de sa musique.

Un très beau disque, du début à la toute fin, qui malheureusement ne reçoit pas encore la reconnaissance qu’il se doit, souhaitons que ce soit une question de temps, que les gens réaliseront l’immense talent de ce jeune auteur-compositeur et interprète.

- Desc, : Pop ensoleillé et délicat
- R.S.V.A. : Beirut, Jimmy Hunt, Peter Peter

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0