[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > C > CHEMICAL BROTHERS, THE

Further

CHEMICAL BROTHERS, THE

Virgin/EMI

vendredi 30 juillet 2010, par Éric Dumais

(4/5) La formation britannique The Chemical Brothers vient de larguer son septième album en carrière, un véritable petit bijou de musique électronique, qu’ils ont intitulé simplement Further. Tom Rowlands et Ed Simons, après l’admirable Brotherhood, sont de retour pour livrer une marchandise complètement revampée, qui saura plaire à coup sûr aux fanatiques du genre, mais aussi aux mélomanes de musique psychédélique expérimentale.

Tom Rowlands, dans un communiqué officiel, explique la nouvelle direction musicale qu’ils ont adoptée sur cet opus : « This is definitely a very synthetizer heavy record. Sometimes in the past we’d reign the synths in on tracks. On this record, we just let it all splurge out. » Et en effet, le synthétiseur, si l’on tient compte de leurs dernières parutions, dont Brotherhood (2008), We Are the Night (2007) ou Push the Button (2005), occupent réellement toute la place. Par contre, ce n’est pas un défaut en soi, puisque les deux musiciens nous livrent ici un album 100% authentique et original, où la musique noise affronte de pied ferme une touche un peu plus psychédélique, et ce, dans une danse dynamique et enchanteresse.

Further constitue l’aboutissement de la carrière musicale du duo Rowlands-Simons. Il renferme huit nouvelles pièces toutes aussi exquises les unes que les autres, au sein desquelles deux pièces valent à elles seules l’achat de cet opus : Escape Velocity et Swoon. Avec la première, dont le single éponyme est paru quelque temps avant la sortie de l’album, l’atmosphère est aux « dance floor » et aux voyages intergalactiques. En d’autres mots, c’est un chef-d’œuvre de la musique psychédélique moderne. La chanson est hautement progressive, et elle offre des textures musicales totalement ensorcelantes. La seconde, dont le vidéoclip est disponible sur la page MySpace de la formation, est l’heureux mélange entre des voix légèrement modifiées et des partitions power-pop aux synthétiseurs, qui nous rappellent l’excellente musique du DJ d’origine française Vitalic, ou l’exploration électronique franchement déjantée des Anglais Fuck Buttons. Ainsi, Further, en plus d’être le résultat de deux décennies complètes de recherche musicale électronique, se veut également l’album le plus réussi des Chemical Brothers.

Le duo britannique n’a pas encore annoncé de dates de spectacle officielles au Canada, mais ils seront probablement de passage au courant des prochains mois. Je vous suggère d’être à l’affût de leurs plus récentes nouvelles, car l’artiste visuel Adam Smith, avec lequel The Chemical Brothers collabore depuis 1994, a préparé un travail d’une beauté exemplaire pour accompagner les huit nouvelles pièces de l’opus. C’est une histoire à suivre.

- Desc. : Électro-pop alternatif
- R.S.V.A. : Fuck Buttons, Vitalic, Ratatat

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0