[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > C > CHAIN & THE GANG

Music’s Not for Everyone

CHAIN & THE GANG

K

jeudi 24 février 2011, par Éric Dumais

(3/5) L’étiquette de disques américaine K fera paraître, le 22 février prochain, le plus récent effort de la formation Chain & the Gang, intitulé Music’s Not for Everyone. Mettant à nouveau en vedette le musicien, écrivain et animateur de radio Ian Svenonius (Nation of Ulysses, The Make-Up, Weird War), que l’on peut également apercevoir en tant qu’invité à Soft Focus (vbs.tv), le groupe récidive cette fois-ci avec un album plus coloré et rythmé, qui ressemble excessivement à leur première parution, Down with Liberty… Up with Chains ! (2009).

En effet, la recette de Ian Svenonius ne diffère pas énormément de la précédente : on ajoute guitare, batterie, basse, orgue, saxophone, percussions, claquements de doigts et bruits étranges, frôlant parfois les lois de la nature, puis on mélange au fouet et on laisse mijoter le tout pendant environ 40 minutes. Et le résultat est assez étrange : une musique hétérogène entraînante, certes, mais difficile à étiqueter, compte tenu des multiples variations. L’approche est assez à pic aussi ; il faut prendre le temps d’étudier les environs et d’apprivoiser la bête. Bref, c’est un ouvrage qui demande une grande force d’esprit et… une bonne dose de patience.

L’opus commence en grand avec l’excellente Why Not ?, qui dégage une magnifique énergie, principalement en raison de la sonorité vieillotte de la guitare électrique et du combat de coqs entre les voix masculines et féminines. On reconnaît, à travers la musique des Chain & the Gang, les mêmes atomes crochus qui unissent si bien Jamie Hince à Alison Mosshart de la formation The Kills : les voix se confondent et se mêlent à merveille pour créer une harmonie réellement saisissante. Musicalement parlant, Chain & the Gang ne crée rien d’étonnant, seulement quelques petites mélodies par-ci par-là qui nous font tendre l’oreille de curiosité. On aime particulièrement Not Good Enough, pour son côté funky, et For Practical Reason (I Love You), pour son caractère très rock garage à la The Kills.

- Desc. : Rock garage funky
- R.S.V.A. : The Kills, Weird War, The Make-Up

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0