[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Starship Galactica

CEX

Temporary Residence

vendredi 6 mai 2005, par Arnaud Cordier

Initialement sorti en 2001, Starship Galactica fait l’objet d’une réédition bonifiée de quatre titres (dont un en concert très pathétique) sur Temporary Residence, maison pourtant rigoureuse qui abrite quelques activistes passionnants tels qu’Explosion In The Sky, Tarentel ou encore Lazarus pour ne citer qu’eux. Alors la question à se poser est aussi simple qu’énigmatique : pourquoi investir dans la réédition d’un électronicien peu convaincant dont l’album se fondait dans une vague électro-IDM à son apogée un an plus tôt ? La double sortie en 2003 de Being ridden et son alter ego instrumental me laissait de marbre, confirmant la surexposition navrante de Cex, petit chanceux d’avoir des amis bien placés comme par exemple Kid 606. Si au moins cette réédition avait pu subir un « lifting » digne de ce nom, on pourrait dès lors créditer Rjyan Kidwel d’un semblant de valeur, que nenni le bonus poursuit, dans le déjà très entendu, avec pour seule fonction la rallonge de l’exercice. Entre Front 242 et Chromeo, Kid 606 ou encore Paul Barman, je préfère m’adonner à la lecture. C’est franchement pénible, lourd, mauvais et principalement désuet. Est-ce que quelqu’un pourrait tirer sur la prise s’il vous plaît ?

- Desc. : IDM, Techno lo-fi.
- R.S.V.A. : Kid606, Chromeo, Autechre.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0