[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > C > CAVE, NICK & WARREN ELLIS

White Lunar

CAVE, NICK & WARREN ELLIS

Mute

mercredi 30 décembre 2009, par Yannick Valiquette

(4/5) En y pensant un peu, il était presque inévitable que Nick Cave et Warren Ellis en viennent à produire des trames sonores. Après tout, la nature sombre des thèmes abordés par Cave à travers sa musique et ses livres forment un compagnon idéal pour les compositions tantôt minimalistes, tantôt grandioses mais toujours mélancoliques faites par Warren Ellis au sein de Dirty Three. Après plus de quinze ans de collaboration, dont à peine cinq en tant que duo produisant des trames sonores, Mute fait paraître une double compilation retraçant le chemin parcouru par le duo depuis The Proposition, en plus de présenter quelques raretés et expérimentations sur son second disque.

Le premier disque est entièrement consacré à The Proposition, The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford et The Road. Ce dernier étant présenté en semi exclusivité puisque sa sortie est prévue pour janvier 2010. Ces trois albums étant toujours disponibles (ou bientôt disponible, dans le cas de The Road) dans leur entièreté, ce premier volet de White Lunar ressemble plus à une carte de visite qu’à un album qu’il fait bon écouter à plusieurs reprises. Ceci étant dit, il est tout de même remarquable de voir à quel point les compositions de Cave et Ellis tiennent bien la route même lorsqu’elles sont mises en dehors de leur contexte cinématographique. Les véritables trésors de White Lunar se trouvent donc sur son deuxième disque, avec une sélection de pièces provenant de deux obscurs documentaires en plus de quatre compositions déterrées de leurs archives personnelles. Le duo semble définitivement plus à l’aise dans ce format de création, ne se gênant pas pour exploiter leur penchant minimaliste et expérimental à leur gré. La touche de Warren Ellis est particulièrement présente sur ce deuxième disque, et il n’est d’ailleurs pas rare que certaines pièces nous rappellent Dirty Three en version plus épurée.

Si ce n’est que pour son deuxième disque, White Lunar est essentiel pour quiconque s’intéressant à la musique de Nick Cave et Warren Ellis. Non seulement parce qu’il présente du matériel difficile ou impossible à obtenir, mais aussi parce que certaines de leurs meilleures compositions s’y trouvent. Quant au premier disque, il aura le mérite d’être une compilation compétente en plus de nous donner l’eau à la bouche pour la sortie de The Road en janvier prochain.

- Desc. : Musique de film, trame sonore
- R.S.V.A. : Dirty Three, The Fountain de Clint Mansell, There Will Be Blood de Jonny Greenwood

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0