[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > C > CASTLE PROJECT

Diaries of a Broken Heart

CASTLE PROJECT

(White Whale)

samedi 15 juillet 2006, par Nicolas Pelletier

Avec un tel titre et des paroles plutôt douloureuses, on se s’attendait pas à de la pop joyeuse. Mais on craignait le pleureur omniprésent, égrenant des arpèges sur sa guitare sèche… Il n’en est rien ! Les « Diaries… » de Ryan Ostiguy, principal acteur de ce projet, ne sont pas du tout pénibles à suivre. Son rock est bien rendu, très bien travaillé, et ressemble quelque peu à la démarche d’un Daniel Boucher avec sa Patente (Celebrate the end), offrant quelques arrangements plus bizaroïdes ici et là. On est ainsi distrait des lourdes ambiances que dépeint sa poésie. « I’m dead to you », signe-t-il sous le polaroïd le montrant… Clairement, cet album en est un de règlement de comptes envers un amour terminé dans la douleur et les pleurs. Hormis les violons et les éparses trompettes, Ostiguy a joué de tous les instruments, et avec brio. Par moments, il s’enligne vers le Radiohead des premiers jours (The airways et son refrain haut perché) puis poursuit avec des airs pop rock efficaces et accrocheurs, sans être bonbons. Pour plonger à fond dans sa peine, sans y entraîner son voisin.

- Desc. : Rock douloureux mais upbeat
- R.S.V.A. : Daniel Boucher, Radiohead des débuts, Matthew Sweet

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0