[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > C > CARISSA’S WIERD

They’ll Only Miss You When You Leave : Songs 1996-2003

CARISSA’S WIERD

Hardly Art

vendredi 4 février 2011, par Olivier Boivin

(4/5) Il y a de ces groupes qui semblent ne pas se placer dans une catégorie fixe dans le temps ni dans l’espace. Carissa’s Wierd est une formation qui débute ses chansons en 1995 et qui se sépare en 2003, laissant dernière elle une bonne dose de mélodies que l’on a appelée par après du « chamber rock ». Ils choisissent d’interchanger deux lettres du mot « weird », ce qui crée leur nom original. Leur liberté va jusque-là. Cette compilation des plus grands succès de Carissa’s Wierd rassemble en un seul disque tout le travail de dentelle qu’ils ont façonné dans le tournant du nouveau millénaire.

Le dernier spectacle officiel de Carissa’s Wierd a eu lieu à Seattle en novembre 2003 au célèbre Crocodile Cafe. Petit retour imprévu en 2010 s’ensuit, par le lancement de cette compilation. Ils interprètent des pièces au Showbox at the Market grâce à cette sortie l’été dernier, soit sept ans plus tard.

Les deux voix principales du groupe, celles de Mat Brooke et Jenn Guetto, sont constamment en arrière-plan, même que parfois, la musique est plus importante. Cette orchestration, remplie de pianos et de violons, impose une présence qui enterre souvent les cordes vocales, ce qui apporte une touche spéciale à cette formation. Les mélodies sont subtiles, lentes, fragiles et attendrissantes. La récapitulation intrigante puisque structurée de cette compilation démontre une dose de richesse au point de vue des références. On apprécie particulièrement la chanson So You Wanna Be A Superhero qui semble avoir inspiré la formation The XX. Les voix sont fébriles, et tout semble fragile dans l’univers de Carissa’s Wierd.

Très orchestral comme rendu, ce petit bijou relaxant nous provient de Seattle, sur l’étiquette Hardly Art. Il charmera les amateurs de dream pop et de shoegaze puisqu’il permet de digérer les tracas communs du quotidien. Somme toute, la sonorité exemplaire est remarquable à travers They’ll Only Miss You When You Leave : Songs 1996-2003.


- Desc. : Dreamy pop
- R.S.V.A. : Slowdive, Damon & Naomi, Spokane

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0