[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > C > CAPITAINE RÉVOLTE

Un Jour Les Taureaux Nous Mangeront...

CAPITAINE RÉVOLTE

(Indica)

janvier 2002, par Stéphane Martel

La pochette fait penser à Pink Floyd, le nom à un groupe de death métal, pourtant la vraie nature de Capitaine Révolte se trouve à mille lieux entre ces deux pôles extrêmes. En vérité, ces cinq jeunes originaires de Saint-Jean-sur-Richelieu font un rock alternatif aux textes on-ne-peut-plus québécois et aux multiples influences musicales bien assumées. Anciens gagnants du populaire concours Cégep Rock, le quintette sort finalement son premier album, convenablement réalisé. "Un jour..." a de bons riffs, des mélodies efficaces et des thèmes variés, souvent sociaux (environnement, prostitution, pauvreté), malgré une ennuyante tendance lorgnant vers quelques facilités textuelles. Le violon de Marie-Claude ajoute un enrobage folklorique typiquement québécois autour de leur noyau essentiellement punk-rock. Malheureusement, on les sent parfois s’égarer dans des terrains trop complexes pour rien ("Utopique univers", presque progressif). " Simplicité égale efficacité ", le groupe devrait se souvenir de ça. Mais on a droit a quelques moments particulièrement réussis (l’ode à la paresse "La journée molle" à l’influence ska) et aussi à son lot de semi-ratages ("On part") dans un ensemble, malgré tout, un peu trop linéaire. Bon début tout de même. (7.5/10) SM
- Desc. : Punk-rock-ska alterno local
- R.S.V.A. : Grim skunk, Vulgaires machins, Cowboys fringants

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0