[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > C > CANON BLUE

Rumspringa

CANON BLUE

Temporary Residence

mardi 13 mars 2012, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Voilà une musique fort originale ! Sous le pseudonyme Canon Blue, Daniel James mélange à son indie rock des éléments de jazz big band. Sur Chicago, qui ouvre son nouvel album, se sont les cuivres dynamiques et les violons musclés qui battent la mesure devant une basse groove. Surprise, il y a même des instruments africains en arrière-plan. Le mix rock / big band rappelle le mix rock / classique qui avait tant fonctionné pour The Verve il y a quelques années.

Canon Blue ne s’en tiennent pas qu’à une seule formule, aussi gagnante soit-elle. Sur Autark (Nashville), c’est plus orchestral que jazz, à la Beatles, alors que l’air demeure mélodieux et très accessible. Canon Blue pond des airs aussi solides que les gars de Vampire Weekend mais la comparaison s’arrête là. C’est peut-être plus avec des groupes comme Islands ou Plants & Animals (époque Park Avenue) qu’il y aurait une fratrie plus évidente.

James est un proche de la formation Efterklang - celle-là même qui nous avait produit un des meilleurs albums de 2010. Il a embauché deux membres de la formation danoise (Mads Brauer, Casper Clausen) pour l’aider à réaliser l’album en plus d’inviter son batteur Thomas Husmer sur plusieurs titres.

Canon Blue n’est pas du tout une copie conforme d’Efterklang. Certes la qualité instrumentale et la belle variété des instruments (bonjour le hautbois pour quelques notes sur Honeysuckle (Milwaukee)) sont des éléments communs, mais la musique de Canon Blue est beaucoup plus pop, sans pour autant être bonbon.

- Desc. : Pop orchestrale
- R.S.V.A. : Islands, Plants & Animals, The Verve

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0