[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > C > CAMERA OBSCURA

Desire Lines

CAMERA OBSCURA

4AD

mardi 22 octobre 2013, par François Crevier

(3/5) Si vous pensiez qu’avec ce nouvel album la formation de Glasgow, Camera Obscura, allait cesser de nous parler d’amour eh bien vous vous fourriez le doigt dans l’œil jusqu’à l’omoplate ! En effet, le quintet mené par Tracyanne Campbell en remet avec « Desire Lines ». Au menu : toujours plus d’histoires de cœur !

Voilà qui peut refroidir son homme, particulièrement celui qui ne raffole pas des épanchements amoureux et des peines d’amour. Qu’à cela ne tienne, cet album n’est pas dépourvu de qualités essentielles. D’abord, il faut dire que les chansons sont bien tournées, toutes un peu sur le même ton, il est vrai, et effleurant toujours avec doigté la délicate frontière du Kitch sans jamais la franchir.

Qu’on soit friand ou non de ce style popularisé par la formation Belle and Sebastian, un fait demeure : il est bien difficile de résister à cette jolie voix qui vous pourchasse comme un chant de sirène ! De là à faire naufrage peut-être pas mais disons que la dérive est douce. Celle-ci s’avère particulièrement agréable sur « Do It Again », « Cri du cœur », « New Year’s Resolution » et « I Missed Your Party ». Ces chansons sont simples et merveilleusement teintées d’un vague à l’âme, la réalisation est fine, alors que demander de plus ?

L’intellect restera certes sur son appétit mais le corps se laissera injecter ce sérum sucré sans trop rouspéter. Il faut toutefois dire en terminant que cet opus se montre dans l’ensemble moins riche et intéressant que son prédécesseur, My Maudlin Career (paru en 2009). Ce n’est cependant pas une raison pour le bouder car la qualité est tout de même au rendez-vous.

- Desc. : Indie pop romantique
- R.S.V.A. :The Raveonettes, The Softies, Belle & Sebastian

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0