[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > B > BLACK, FRANK

Fast Man Raider Man

BLACK, FRANK

Back Porch

mercredi 5 septembre 2007, par Nicolas Pelletier

L’ami Black poursuit son chemin solo, sans les Pixies ni les Catholics et s’accroche les pieds à Nashville d’où il nous envoie un second album country folk. Si l’expérience de Honeycomb, l’an dernier, était plutôt concluante, on ne peut en dire autant du double qui nous arrive aujourd’hui. Black semble englué dans un format archi-prévisible de chansons country dont on devine le refrain avant même de l’avoir entendu.

Phénomène assez décevant considérant le talent de Black. La toute première chanson de Fast man laissait croire à une autre perle : If your poison gets you est franchement excellente avec son rythme déjanté et la façon originale qu’a Black de chanter. Mais il faut patienter jusqu’à l’avant-dernière (la 26e !), puis la toute dernière, Fare thee well, pour retrouver un peu d’intérêt sur cet album. Entre ces deux pôles, une série de chansons aussi ordinaires qu’inintéressantes. L’ajout de saxophone et des essais vocaux n’aident pas sa cause non plus. Espérons qu’il se secoue de cette léthargie au plus vite. C’est quand même fou que Frank Black passe à côté du succès après toute la visibilité gagnée en reformant les Pixies en 2004.

- Desc. : Country folk prévisible
- R.S.V.A. : Gordon Gano, Johnny Cash, Neil Young

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0