[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > B > BUTCHER THE BAR

Sleep At Your Own Speed

BUTCHER THE BAR

(Morr)

jeudi 3 juillet 2008, par Nicolas Pelletier

(2/5) Voici une belle douzaine de chansons folk chantées très doucement et qui laissent toute la place aux guitares sèches, banjo (Gumble) et légères percussions. C’est tout juste si un tambourin est de la partie. La voix de Joel Nicholson, unique musicien se cachant sous ce pseudonyme, ressemble un peu à celle de E des Eels (You Know Everything) en plus vaporeuse et en moins pop.

On semble avoir affaire à un rêveur, si on se fie au ton utilisé. La musique de ce jeune auteur-compositeur-interprète anglais de Rotherham de 23 ans est peut-être un peu trop linéaire. C’est sympa et c’est doux, mais le manque de relief et de diversité, particulièrement vocalement, fait que l’attention de l’auditeur peut s’évanouir rapidement. On a l’impression de réentendre continuellement la même chanson.

Toujours sympa, mais toujours la même…C’est le genre de musique douce qu’on apprécie en fond relax, en vacances (la sympathique Bike) ou étendu au soleil dans un parc… mais dont la légèreté nous empêche de conserver un souvenir durable. Peu de mélodies mémorables, malheureusement.

- Desc. : Soft folk solo act
- R.S.V.A. : Sulfjan Stevens, Eric Bachmann, Camaromance

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0