[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > B > BRIGHT EYES

I’m Wide Awake It’s Morning/ Digital Ash in a Digital Urn

BRIGHT EYES

Saddle Creek

mardi 8 mars 2005, par Sophie Delisio

C’est le 25 janvier dernier que Conor Oberst, celui qu’on surnomme le jeune prodige d’Omaha, lançait deux albums studio simultanément : I’m wide awake it’s morning et Digital ash in a digital urn. Le premier, qui est plutôt folk, est enregistré depuis presque un an et est la suite logique de Lifted. Sans m’avoir déçu, l’album ne ressemble pas à ce à quoi je m’attendais : c’est-à-dire un album très simple avec des pièces voix et guitare seulement. Au contraire, sans être aussi chargé que Lifted, il n’est certainement pas épuré comme le laissait présager le premier simple, Lua. Digital ash in a digital urn est, quand à lui, plus original puisqu’il inclut de nouvelles ambiances pour Bright Eyes de même que des « beats » quelque peu électroniques. On pourrait même comparer Digital...de Bright Eyes à l’album de Postal Service de Ben Gibbard (Death Cab For Cutie). Les pièces sont plus « up-beat » qu’à l’habitude et l’ambiance est légèrement moins déprimante que ce qu’a l’habitude de nous offrir M. Oberst. De plus, les sujets abordés sur ces deux nouveaux albums sont plus diversifiés avec des thèmes comme la guerre et la politique qui prennent la place des peines d’amour et des dépressions habituelles (ne vous inquiétez pas, il en reste encore). Certains diront sûrement que ce ne sont pas des albums de l’année, mais pour ma part, je les ai trouvés tous deux excellents et surtout honnêtes.

- Desc. : Folk moderne, pop orchestrale
- R.S.V.A. : Daniel Johnston, Jeremy Enigk, Bob Dylan

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0