[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Celebrating Life

BORKO

Morr

jeudi 18 juin 2009, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) La musique de Borko - pseudonyme derrière se cache Björn Kristiansson, un compositeur islandais - est plutôt calme et planante. Elle évoque de vastes paysages imaginaires. On s’y perd avec délectation… mais on en retient peu. À la sortie de l’expérience Borko, on a vu beaucoup d’images mentales et fait divaguer son esprit mais il reste une espèce de sensation de vide par rapport à la musique… qu’a-t-on entendu au fait ? À certains moments, plus intenses, on réussit tout de même à tripper avec Borko, dans d’intéressantes envolées à la Sigur Rós (Continental Love).

Les trois premiers morceaux de cet album instrumental laissent cette sensation de vide, mais également d’évasion, un peu à la Cinematic Orchestra, et ce n’est qu’avec Doo Doo qu’on se « réveille » en embarquant un peu plus dans le trip de Kristiansson. Puis, après une « pause » ambiante, on retrouve des moments plus énergiques, presque rock à la Radiohead, dans Hondo & Borko, cinquième des huit morceaux. Une des belles qualités de Borko est sa superbe instrumentation. Il n’hésite pas à inclure des instruments peu communs (xylos, chants d’oiseaux…), ce qui amène une belle variété sonore. Spoonstabber est chantée, rappelant un peu Patrick Watson, Hayden ou Sea & Cake.

Au bout du compte, Borko emprunte un peu à tout le monde pour se créer son propre son. Il y a là l’ambiance à la Cinematic Orchestra, quelques sonorités robotiques à la Daft Punk mais beaucoup plus planant (Shoo Ba Ba), un côté lounge à la Zero 7 (Summer Logic), des longs moments instrumentaux à la Tortoise, quelques instants plus originaux à la Torngat…Et pourtant Borko ne ressemble à aucun des artistes susmentionnés.

- Desc. : Electro-indie-pop
- R.S.V.A. : Dntel, Air, Múm

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0