[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > B > BLOOD ORANGE

Coastal Grooves

BLOOD ORANGE

Domino

vendredi 17 février 2012, par François Crevier

(3.5/5) Blood Orange, c’est le nouveau projet de Devonté Hynes, alias Lightspeed Champion. Avant que vous vous posiez la question : je vous assure qu’il n’y a pas de lien de parenté avec Duncan Hines, le fabricant de mélanges à gâteaux. Quoique si, peut-être… parce qu’on pourrait très facilement accoler le slogan de l’entreprise à ce premier opus : « So moist. So Delicious. And so much more… »

« Coastal Grooves » est en effet un univers foisonnant et fascinant qu’on ne se lasse pas d’explorer. Aux premiers abords, chaque chanson apparaît sous un jour mignon et jovial, comme un Cupcake joliment décoré qui contiendrait tout ce qu’il faut de sucre et de calories vides pour que vous puissiez vous trémousser sur le plancher de danse jusqu’au bout de la nuit. Toutefois, l’album possède d’autres couches encore plus intéressantes pour ceux qui, comme moi, préfèrent approfondir. Coastal Grooves peut ainsi s’écouter dans une panoplie de contextes et c’est sans aucun doute sa plus grande force. Naviguant habilement entre le new wave androgyne (Stuphin Boulevard), une sonorité à la Chris Isaak (Can We Go Inside Now) et l’indie pop-électro (I’m Sorry We Lied), Dev Hynes se montre ici sous un jour totalement distrayant. Il nous prouve qu’on peut faire de la musique dansante sans tomber dans des clichés désolants pour adolescents pré-pubères.

En somme, voilà dix chansons des plus buvables, à consommer sans modération, les soirs où le groove vient à manquer.

- Desc. : Indie électro-pop
- R.S.V.A. : Lightspeed Champion, TV on The Radio, Gavin Friday

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0