[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > B > BLONDE REDHEAD

Redécouvrir : Melody Of Certain Damaged Lemons

BLONDE REDHEAD

(Touch & Go)

mercredi 19 mars 2008, par Nicolas Pelletier

Merveilleux album du trio new-yorkais datant de l’an 2000. Habile mélange de chansons douces et très mélodieuses (For The Damaged et la onzième, sans titre, qui clôt l’album), de psychédélisme (l’intro Equally Damaged et Ballad of Lemons) et d’indie rock bien senti (Mother, presque punk), et surtout, bien arrangé. L’exemple de l’excellente In Perticular est révélateur du talent des Blonde Redhead : petits motifs répétitifs à la guitare, simples clappements de mains qui établissent le rythme avant l’entrée en scène du hi-hat, vers la deuxième minute de la chanson, puis l’entrée de la magnifique voix de souris de Kazu Makino. Intelligent, charmant et diablement efficace. Melody…est un album qui connaît également des moments plus corrosifs. Les guitares deviennent parfois plus brutales (Melody Of A Certain Three), qui ne sont certes pas étrangères au fait que ce soit l’un des leaders de Fugazi, Guy Picciotto, qui ait produit l’album. La batterie sonne parfois très « Fugazi » dans les moments énergiques. Certains morceaux, comme A Cure, sont de pures merveilles qui allient mélodie accrocheuse et rythme déjanté. J’ai franchement de la difficulté à trouver des défauts à cet album.
- Desc. : Indie smooth rock
- R.S.V.A. : Pixies, Breeders, Fugazi

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0