[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > B > BLADE, BRIAN

Mama Rosa

BLADE, BRIAN

Verve

dimanche 25 octobre 2009, par Nicolas Pelletier

(3,5/5) D’abord reconnu comme batteur (et quel batteur !) notamment dans le groupe du saxophoniste newyorkais Joshua Redman, Brian Blade surprend avec un album d’une douceur sublime… dans lequel il n’y a pratiquement pas de percussions ! Blade joue plutôt la carte de l’intimité en rendant hommage à sa mère aimante, accompagné par le toujours excellent priducteur et multi-instrumentiste Daniel Lanois.

Le résultat est mélodiquement magnifique. Blade a une très belle voix, pleine de soul et de sensibilité. Il effleure la guitare et prend une approche minimaliste, habillée avec subtilité par les ambiances de Lanois, qui participe aussi aux chœurs et aux guitares. Les deux musiciens haut de gamme, le cœur sur la main, laissent leur virtuosité au vestiaire et misent sur l’émotion.

Cet album est rien de moins que magnifique, même s’il sera un peu déroutant pour les fans du batteur qui auraient pu s’attendre à de la rythmique de haut voltige comme on l’entend faire au sein de la formation de Redman, ou de celle de Wayne Shorter, avec lequel il a aussi collaboré. Au dernier Festival de Jazz, Redman avait épaté la galerie avec l’audacieux concept de Double trio (deux contrebassistes et deux batteurs accompagnant le saxophoniste Redman). Sur la grande scène du Théâtre Maisonneuve, Blade etait beau à voir et fascinant à écouter. Son corps semblait parfois être pris de soubresauts tellement ses membres bougaient de façon saccadée, mais pourtant toujours sur le beat. Mais attention ! Rien de spectaculaire de ce genre sur « Mama Rosa », le 6e album du louisianais âgé de 39 ans. C’est peut-être plus les fans de Daniel Lanois qui vont plus facilement adopter et apprécier cet album.

- Desc : Folk
- R.S.V.A. : Daniel Lanois, Eleni Mandell, Norah Jones

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0