[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > B > BLACK HALOS, THE

We Are Not Alone

BLACK HALOS, THE

Acetate

lundi 3 août 2009, par Nicolas Pelletier

(1/5) Ce band de Vancouver fait un punk rock très commun, à quelques millimètres du cliché. Voix éraillée, un peu comme celle de Hugo Mudie des Yesterday’s Ring et un rythme absolument identique à tant d’autres groupes du même genre sont les principaux ingrédients des Black Halos. Leur punk rock est très old-school, d’inspiration Ramones ou Rancid, en beaucoup moins bon (Disbelief). Même les poses du quintet sur la photo de la pochette arrière est d’un ordinaire navrant.

L’influence des quatre faux-frères Ramones est palpable tout au long de cet album, le 4e du groupe. Sur Princess St. Princess, c’est particulièrement évident. Plusieurs titres débutent avec la guitare électrique distorsionnée seule, le temps d’un riff - ordinaire, vous l’aurez deviné - avant que ne débarquent les instruments traditionnels chéris au genre : batterie, basse étouffée et chœurs simplets (comme sur la chanson titre).

Les Black Halos sont Billy Hopeless (chant), Rob Zgaljic (batterie), Adam Becvare et Johnny Stewart (guitars) et Jahmeel "J.R." Russell (basse). Signés sur SubPop dès 1999, ils collaborent avec le producteur Jack Endino (Nirvana, Soundgarden) pour quatre albums dont celui-ci qui, aux dires du batteur Zgaljic sur le site myspace du groupe, est leur meilleur en carrière.

- Desc. : Garage punk’n’roll
- R.S.V.A. : MC5, Radio Birdman, Muder City Devils

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0