[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > B > BINGHAM, KIM

Up !

BINGHAM, KIM

Mudgirl/Sélect

jeudi 28 juin 2012, par Nicolas Pelletier

(1.5/5) Kim Bingham est cette belle grande brunette aux yeux verts qu’on a vu au sein des Me, Mom & Morgentaler, dont elle était l’une des figures de proue au début des années 90. La Montréalaise n’a pas chômé depuis la séparation du coloré collectif en 1994 après de trop brèves années de musique de party qui n’ont au final laissé que deux albums (mais combien de merveilleux souvenirs de concerts !).

Bingham publie aujourd’hui son premier album solo entièrement en anglais, intitulé "Up". Un disque bien produit, professionnel, organisé. Mais malheureusement, on constate qu’aucune pièce n’allume les oreilles pourtant bien disposées à encourager cette talentueuse musicienne. "Up" est plutôt un album de rock pop des plus ordinaires avec des morceaux standards (Incredible Places), archi prévisibles et parfois assez bonbon (Party Girl). Sur la version remix de la chanson Up, on a des arrangements plus électro qui font penser à Metric, mais aucun frisson. On l’a connue plus mordante avec the Kim Band (souvenez-vous de la grungy What a Drag, beaucoup plus lourde que tout ce qu’on retrouve sur « Up »).

La fille a une super voix et une belle énergie (Hard Act to Follow à la No Doubt) qui ne brille vraiment que sur un titre : The Hero Takes. Cette dynamique pièce a servi de générique de la populaire série télé Les Invincibles. Riff en béton, voix impériale harmonisée, mélodie enivrante à la Muse, voilà ce que j’espérais de Mademoiselle Bingham qu’elle n’a malheureusement livré le tout que sur un seul titre de "Up". La chanson lui a valu un Prix Gémeaux en 2007. Soulignons tout de même que la dynamique musicienne se défend très bien dans la langue de Molière, sur deux morceaux. À l’époque des Me Mom, c’est elle qui chantait Anarchie, en français.

Pour la petite histoire, Bingham a fondé le groupe Mudgirl après avoir quitté Me, Mom et Montréal pour s’établir à Vancouver, où elle a épousé le leader du groupe The Odds (ils sont séparés depuis). Le groupe a connu un certain succès, jouant au Lilith Fair. En 1999, Bingham dissout le groupe et forme The Kim Band dans lequel plusieurs musiciens collaborent. Un album est publié, puis un second, cette fois en solo et en français, intitulé Cœur de sable en 2003. Bingham travaille comme musicien chez David Usher puis Nelly Furtado. On l’a ensuite vu chez Bran Van 3000, sur l’album « Rosé » puis lors du grand concert extérieur au Festival International de Jazz de Montréal en 2010, devant plus de 140 000 personnes.

- Desc. : Pop rock alternatif
- R.S.V.A. : Melissa Auf Der Maur, Metric, Ani Di Franco

Voici son vidéoclip pour la pièce titre :

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0