[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > B > BILLY BRAGG

Mr Love & Justice

BILLY BRAGG

(Anti)

mardi 27 mai 2008, par Nicolas Pelletier

(3/5) Bragg est un vieux de la vieille. Véritable « folk singer » dans la plus pure tradition, il porte le flambeau des Woody Gutherie et Bob Dylan, avec une touche anglaise. Il s’est illustré en 1986 avec une magnifique chanson, Levi Stubb’s Tears, avec sa guitare électrique réverbérée comme seul accompagnement. Dans les années 80, il épouse les causes de la gauche et voyage en URSS avec MTV. En 1998 et 2000, il collaborait avec Wilco pour reprendre avec succès les grandes chansons de Gutherie, à la demande de la fille de ce dernier. Sur Mr Love & Justice, son 12e album en carrière, M. Bragg est sans doute plus personnel que jamais. Plusieurs titres évoquent sa vie privée et sentimentale (If You Ever Leave) et, bien sûr, d’autres le voient reprendre le flambeau social (I Keep Faith). Certains arrangements sont originaux et audacieux : I Almost Killed You est une dynamique chanson folk à la guitare sèche et clappements de mains, qui se termine avec quelques notes de guitare électrique, à la Neil Young. Bragg, à maintenant 52 ans, chante très bien. Il utilise sa voix sur plusieurs tons : un peu flegmatique et fatiguée sur la molle mais belle M For Me, intime sur You Make Me Brave, haute et autoritaire sur Something Happened, une pièce musicalement plus musclée que les 11 autres. On retrouve sa légendaire verve contestataire, à la toute fin, avec The Johnny Carcinogenic Show. Ce n’est peut-être pas l’album le plus passionnant de cet artiste, mais c’est aussi le genre d’album qui croît en vous après plusieurs écoutes attentives des paroles. Vu le fort accent de Bragg, lire le livret peut aider grandement.
- Desc. : folk troubadour
- R.S.V.A. : Neil Young, Mountain Goats, Wilco

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0