[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > B > BIFFY CLYRO

Blackened Sky

BIFFY CLYRO

Beggars Banquet

avril 2003, par Nicolas Pelletier

D’abord emballés par les premières mesures de « Joy.Discovery.Invention. », la première pièce de l’album, où de beaux chœurs vocaux répondaient à des motifs de guitares rythmiques, nous fûmes malheureusement un peu moins enthousiastes par la suite. Ce trio d’Écossais œuvrant ensemble depuis le milieu des années 90 passe en effet d’un rock intense, original et émotif (« 27 ») à du rock en béton, distortionné et agressif, et ce, sans crier gare. On perd soudainement toute la mélodie et la subtilité au profit d’une agressivité soudaine carrément à mi-parcours d’une chanson, un peu à la Nirvana, mais sans le talent vocal de feu Kurt (« Kill the old, torture the young »). Une chose que l’on ne peut enlever à Buffy Clyro est leur ardeur et le côté brusque avec lequel ils changent complètement l’allure de la chanson en cours. Parfois, c’est génial, d’autres fois, ça gâche tout ? Reste que les amateurs de grunge aimeront sûrement ce band imprévisible, malgré leurs sursauts de hargne intempestive. NP
- Desc. : post grunge variable
- R.S.V.A. : Foo Fighters, Nirvana, Silverchair

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0