[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > B > BENNI HEMM HEMM

Kajak

BENNI HEMM HEMM

(Morr Music)

lundi 3 décembre 2007, par Jean-François Sénéchal

Les effectifs de cette formation islandaise indiquent clairement ce qu’on peut en attendre : avec pas moins de 17 musiciens, Benni Hemm Hemm mérite pleinement l’épithète de pop orchestral. Munie de sections de cordes, de cuivres et de percussions bien garnies, la formation offre des compositions où sont allègrement mises en évidence l’épaisseur sonore et la puissance de l’arsenal symphonique. Les grosses caisses et les toms sont martelés ; les cymbales s’entrechoquent ; les trompettes, trombones et cors s’alignent pour tirer en rafales ; les guitares acoustiques et les basses dessinent les mélodies et appuient le rythme. Parfois, l’ensemble prend des airs de fanfare, notamment sur la pièce d’ouverture qui donne le ton haut et fort. La plupart des pièces reçoivent l’apport du chanteur Benedikt H. Hermannsson qui s’exprime dans la langue de Björk, avec cette voix fragile et toujours sur la corde raide. L’ensemble propose une énergie de groupe davantage que des airs mémorables, une emphase lyrique plutôt que des constructions savantes ou cérébrales. La structure des pièces demeure foncièrement pop sans que, pourtant, aucun morceau ne se distingue véritablement. L’unité de l’album est forte, peut-être même excessive : les pièces s’égrènent sans susciter le voyage et le renouvellement de l’émotion. Attention, pour certains, cette masse orchestrée pourrait faire naître l’indigestion. Mais pour ceux qui ont l’estomac solide, ce pourrait aussi être le festin.
- Desc. : Pop orchestral
- R.S.V.A. : Sufjan Stevens, The Decemberists, Neutral Milk Hotel

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0