[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Morning Phase

BECK

Capitol / Virgin EMI

dimanche 16 mars 2014, par Nicolas Pelletier

(4/5) Un album de Beck est toujours un événement. Depuis qu’il a lancé coup sur coup « Mellow Gold » (en 1994, avec le fameux hit Loser qui l’a propulsé au haut des palmarès), « Odelay » (1996) et « Midnight Vultures » (1999), tous des albums majeurs qui ont fait de lui un des musiciens les plus respectés des années 90 et 2000.

S’il s’est épanoui en tant que réalisateur en travaillant avec Charlotte Gainsbourg (« IRM » en 2009), Thurston Moore, Stephen Malkmus & the Jicks , on attendait depuis quelques années déjà un album transcendant signé Beck. « Morning Phase » est sans doute son œuvre la plus inspirée depuis 15 ans. « Modern Guilt » (réalisé par Danger Mouse) comportait quelques bons moments, mais « The Information » (réalisé par Neil Godrich) et « Guero » (réalisé par les Dust Brothers) n’avaient pas vraiment marqué lors de leur sortie ans les années 2000.

C’est un Beck près de ses émotions qu’on retrouve sur Heart is a Drum, tel qu’on l’avait découvert sur le tristounet « Sea Change » de 2002, l’un des plus beaux disques de peine d’amour. Un Beck toujours aussi fort au niveau mélodique (Blue Moon), qui met de l’avant sa douce voix et sa guitare sèche (Say Goodbye) comme le font Mark Oliver Everett des Eels, John Vanderslice ou encore Evan Dando, l’ex-Lemonheads.

C’est un Beck sans artifices qu’on retrouve ici avec sa guitare sèche et ses harmonies vocales (Blackbird Chain, presque à la CSN&Y), s’assurant que chaque moment est parfait (Blue Moon, Don’t Let It Go) et que chaque auditeur aura envie de réécouter chacun des morceaux en boucle. Il se laisse également envelopper de magnifiques cordes envoutantes, apportant une impression de grandiose dans sa musique (Turn Away). L’intro Cycle donne le ton dès le départ.

Beck redeviendra-t-il la star grand public qu’il a déjà été lors des années Devil’s Haircut avec ce nouvel album ? Probablement pas. Demeure-t-il une influence et une référence de la musique rock alternative vingt ans après ses succès ? Définitivement, oui !

- Desc. : Alt-folk
- R.S.V.A. : The Eels, Mercury Rev, Flaming Lips

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0