[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > B > BEAR’S DEN

Without Within EP

BEAR’S DEN

Communion

mardi 6 mai 2014, par Nicolas Pelletier

(3/5) Les six chansons que présentent Bear’s Den sur leur nouvel EP dévoilent plusieurs facettes de ce trio de Londres auquel plusieurs prédisent un bel avenir.

Des morceaux plus standard comme Writing On The Wall sont plus ordinaires, comme si on mélangeait Gotye avec des rythmes des années 80, mais d’autres, comme Don’t Let The Sun Steal You Away sont très beaux et exposent une vulnérabilité touchante. C’est dans ces moments que Bear’s Den devient vraiment intéressant. En plus de ce spleen bien tangible, la juxtaposition du banjo et de la guitare électrique amènent une couleur unique. Ils récidivent sur Sophie, un autre morceau folk intéressant dans lequel le banjo et les douces voix en harmonie sont à l’avant-plan.

Bear’s Den a connu une belle année 2013 avec la publication de deux EP, mais surtout plusieurs concerts importants en support à Mumford & Sons, Daughter, Of Monsters & Men et Matt Corby, qui a mené les deux Britanniques jusqu’en Australie, et récemment en Amérique, où ils se sont arrêtés à SXSW et au Café Campus, le 27 février dernier.

Andrew Davie, Kev Jones (deux anciens membres de Cherbourg) et Joey Haynes, tous originaires de Londres, citent David Crosby, Tom Waits et Elvis Presley parmi leurs influences les plus importantes. On ne trouvera pas de traces du King dans le son de Bear’s Den.

- Desc. : Pop folk
- R.S.V.A. : Wilco, Mumford & Sons, Bon Iver

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0