[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > B > BEAL, WILLIS EARL

Acousmatic Sorcery

BEAL, WILLIS EARL

Hot Charity/XL

jeudi 31 mai 2012, par Jean-François Rioux

(3/5) Si vous détester la musique lo-fi (mal enregistré, son de pauvre qualité, bruit de fond etc) ne vous attardez pas sur ce texte et sur cet album ce ne sera qu’une perte de votre temps précieux. En revanche rien ne vous empêche de vous informez sur ce que vous offre la musique de cet étrange personnage qu’est Willis Earl Beal.

Sn histoire est simple dans un sens mais peu conventionnelle. L’homme dessinait sur des bouts de papiers qu’il laissait trainer ici et là laissant son numéro de téléphone et adresse afin qu’on l’appelle ou lui écrive pour avoir soit un dessin ou une chanson. Ensuite il a joué dans plusieurs station de métro pour tranquillement se faire reconnaître et faire quelques concerts. Une histoire qui ressemble un peu aux débuts de Beck mais dans la peau d’une personne s’apparentant plutôt à un Daniel Jonhston, Tom Waits ou Wesley Willis.

Musicalement on pourrait croire que c’est un accouplement génétique in vitro entre Lou Barlow époque Sentriidoh et le Tom Waits d’aujourd’hui. Si on veut pousser cette expérience plus loin on pourrait y ajouter que Nick Drake, Daniel Jonhston était aussi invité à la partouze.

Parfois des ambiances folk ou la guitare de Beal semble tout à fait désaccordée (ca c’est si elle à toutes ses cordes), parfois on y entend une musique influencée plus par le soul, quand ce n’est pas le hip hop ou un pop complètement déconstruit. On y entend aussi plusieurs époques, sauf les années 80, 90 2000 et 2010 qu’on entend pas du tout dans le son de cet album.

Un album à la fois fascinant, étonnant, avec de bon morceaux et de mauvais, qui se laisse tranquillement apprivoisé mais qui peut également devenir stressant par moment. Le boitier du disque, de type DVD digipack, est fort intéressant avec les textes de Beal et surtout ses dessins, afin de vous aider à bien comprendre ou essayer de comprendre la bête.

- Desc. : Folky-pop-hop lo-fi
- R.S.V.A. : Sentridoh, Tom Waits, Daniel Johnston

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0