[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > B > BEACH HOUSE

Devotion

BEACH HOUSE

Carpark

mardi 6 janvier 2009, par Jeff Bugz

(4/5) Une belle surprise nous est arrivée en début 2008 avec l’attendu deuxième album du groupe américain de Baltimore, Beach House. Le duo est formé d’Alex Scally aux guitares et claviers ainsi que Victoria Legrand à la voix et claviers (la nièce de Michel Legrand, compositeur français).

Leur musique, même si en majorité créée par des synthétiseurs, n’a rien de très électronique : les rythmes doux s’enchaînent de pièce en pièce avec ce petit côté médiéval moderne unique que le groupe agrémente à un slow-core shoegazy. Les influences de Beach House sont légèrement hantées par Nico, Galaxie 500 et Low. Les rythmes de batterie électronique sont minimaux et ne servent en quelque sorte qu’à donner le tempo aux langoureuses créations du couple.

La musique de Beach House est née d’un imaginaire visuel rêveur, créée par la toile de fond qui encadre les structures musicales. Les jolis « leads » de guitare sont parfois délicieux, surtout lorsque l’instrument se démarque et sort un peu de l’ombre. La voix de Victoria est douce, sucrée et se laisse flotter au chœur des échos qu’elle forme avec les effets.

Ce deuxième album est d’une délicatesse remarquable, il envoûte d’écoute en écoute, cela même si vous êtes craintif dès le départ. Les chansons chaleureuses telles que Wedding Bell, Turtle Island ou Heart of Chambers sont agréables comme le réconfort d’une maman.

- Desc. : Dream-pop
- R.S.V.A. : Low, Galaxie 500, Damon & Naomi

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0