[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > B > BASEBALL PROJECT, The

Volume 1 : Frozen Ropes and Dying Quails

BASEBALL PROJECT, The

Yep Roc

lundi 23 février 2009, par Nicolas Pelletier

(2.5/5) Ce groupe au nom horrible est un projet parallèle des membres de Minus 5, ensemble qui est lui-même un projet parallèle de Peter Buck, guitariste vedette de REM. 

Est-ce parce que la thématique du baseball ne cadrait pas vraiment avec l’angle de Minus 5 ou simplement pour brouiller les pistes qu’ils ont prit plaisir à se créer un alias ? Allez savoir. Paraitrait que Scott McCaughney et Steve Wynn sont des fous de baseball, ce qui leur a inspiré ce thème pour le moins « anti-rock ». Peter Buck, le guitariste de REM et également membre des Minus 5 et la batteuse Linda Pitmon, de Miracle 3 et Golden Smog, complètent la formation.

Chose certaine, cet album ne sera pas mémorable. Pas qu’il soit particulièrement mauvais, mais simplement parce que le folk rock qui y est exprimé est plutôt commun, comme du Soul Asylum (Satchel Paige Said). La voix de l’auteur McCaughney n’est pas remarquable, ses paroles non plus. On navigue dans un vague concept dans lequel sont évoqués d’anciens joueurs de baseball (Past Time, Jackie’s Lament et The Death of Big Ed Delahanty), surtout de l’époque de Ted Williams. Pas trop de Gary Carter et Mike Lansing, plus « proches » des Montréalais… Reste que le thème du baseball et de ses héros est plus souvent un prétexte que le sujet-même des chansons.

De façon générale, McCaughney fait penser à un Tom Petty ou un Bob Dylan plus jeune et avec moins de caractère. La musique fait parfois penser, et il fallait s’y attendre, à du REM (Long Before My Time) dû aux guitares de Buck, bien sûr, mais également à cause de ces chœurs à la Mike Mills qui apparaissent ici et là (Sometimes I dream of Willie Mays), bien que le bassiste de REM ne fasse pas partie de ce groupe. Buck, le guitariste qui ne connait pas l’art du solo, et ses potes produisent un rock relax, de qualité, pas extravagant pour deux sous. À peine une petite touche à la Calexico (avec Fernando en espagnol) et un rock classique (…Big Ed Delahanty), qui est probablement la chanson qui passe le moins inaperçue du lot.

- Desc. : folk rock
- R.S.V.A. : Soul Asylum, Tom Petty, Young Fresh Fellows

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0