[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > B > BARBARA, JEF

Soft To The Touch

BARBARA, JEF

Club Roll

jeudi 5 décembre 2013, par Émile Foucher

(3/5) Deuxième album pour ce montréalais, Soft to the Touch s’aventure dans la pop des années 80 dans une tension sexuelle constante.

Auteur-compositeur bilingue peu connu au Québec et ouvertement androgyne, Jef Barbara est un personnage flamboyant présent activement sur la scène depuis un peu plus de 3 ans. Son univers sensuel et érotique, qui s’imprègne sur la quasi-totalité de ses pièces, lui-vient en partie du fait qu’il considère la musique comme étant une vertu libertine et qu’il rédige ses paroles un peu à la manière d’un journal intime.

Éclectique et assumée, la musique de Jef Barbara détonne du courant indie montréalais en s’aventurant dans les sonorités kitsch des années 80, là où les synthétiseurs, les lignes de basses langoureuses et les guitares rétros sont rois. Le retour à la New wave étant de mise de nos jours, Jef Barbara pousse le genre encore plus loin, en y greffant ses musiciens (Jackson McIntosh à la basse, Guillaume Ethier à la batterie et Asaël Robitaille (Panopticon Eyelids, Bataille Solaire) à la guitare) pour y donner un résultat plus rock et adapté à la scène. Envoûtant par moment avec son disco pesant et langoureux sur Crédit d’amour, Jef Barbara décoiffe avec les chœurs enjoués et les guitares grinçantes d’I Know I’m Late avant de nous dire au revoir sur Amour ardant, un récit érotique ponctué de synthétiseurs.

On peut reprocher à Jef Barbara d’offrir une musique à la mode et parfois un peu simple, mais reste qu’il est trop rare au Québec de voir et d’entendre un musicien aussi ancré dans un personnage qui lui permet de s’éclater et de s’exprimer en ayant aucunes limites.

- Desc : Électro glam Pop new wave
- R.S.V.A : Ric Ocasek, Freddie Mercury, Gary Newman

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0