[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > B > BABYSHAMBLES

Shotter’s Nation

BABYSHAMBLES

(EMI/Parlophone)

mercredi 23 juillet 2008, par Jean-François Rioux

(2.5/5) Second disque pour ce qui en est de l’ex Libertines Pete Doherty et sa nouvelle formation, Babyshanbles. Cet artiste britannique passe autant de temps en prison (sinon plus) qu’en tournée, alors encore surprenant qu’il ait pu nous offrir un second album (et cela avant une overdose qui le tuera bien un jour).

Les pièces de Shotter’s Nation accrochent sans doute plus rapidement et plus efficacement que Down in Albion. La production est également un peu mieux, malgré que la nonchalance de Doherty dans son chant et son jeu de guitare reste pure et authentique. Cela donne quand même un charme important à sa musique, tout comme celle des Libertines. Les meilleures pièces sont celles où l’on sent presque de la paresse dans le jeu des musiciens, celles qui bougent, celles qui ont ces influences reggae-punk des Clash. Dans les excellentes chansons de cet album, on y retrouve Carry On Up the Morning, la plage d’introduction qui donne le ton à l’album, celle que si vous n’aimez pas, vous devrez jeter l’éponge en ce qui concerne Babyshambles. La pièce Delivery vous rappellera rapidement la célèbre You Really Got Me, popularisée par les Kinks.

There She Goes est l’une des pièces qui a le moins sa place sur le disque, pas qu’elle n’est pas intéressante, mais elle coupe la direction du disque avec son rythme frenchy-jazzy style trio de café. Plus l’album avance, plus Doherty s’essouffle, comme si l’album avait été enregistré dans l’ordre présenté sur l’album. Malgré tout, il y a quelques bons moments dignes de l’achat de cet album et il y aura également toujours des puristes de Doherty qui le voient comme un Jim Morrisson.

- Desc. : Sloppy-pop-punk
- R.S.V.A. : The Clash, Dirty Pretty Things, 1990s

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0