[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > A > AXXA / ABRAXAS

S/T

AXXA / ABRAXAS

samedi 1er mars 2014, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Il y a de ces bands qui jouent dans leurs limites, pour reprendre une parabole de hockey, et qui "gardent ça simple". Ces bands font généralement des albums qui sont très agréables et dont on s’éprend, bien qu’ils ne nous surprennent point.

Axxa / Abaxas est l’un d’eux. Leur premier album - tellement simple qu’il n’a même pas de titre - est un recueil de 10 titres de rock indépendant, résultant en une quarantaine de minutes qui vous feront taper du pied. Le groupe d’Athens est dirigé par Ben Asbury un musicien capable de très bonnes mélodies, en plus d’être un chanteur plus que potable. Encore une fois, en demeurant dans ses capacités (Asbury ne s’imagine pas chanter comme Thom Yorke ni Jonsí), Axxa / Abraxas offre de la musique impeccable. On sent que le brit ou folk rock des années 60 a influencé ces Américains : So Far Away est un mélange du Velvet (guitares stridentes en arrière-plan), des Byrds (par les mélodies) et les premiers moments de Pink Floyd (à la See Emily Play) ou David Bowie.

Un peu comme chez Tame Impala, on y dénote une légère influence psyché prog rock à la Pink Floyd ou Yes sur les morceaux les plus vaporeux, comme l’excellente Beyond The Wind. Il faut dire que parfois, la voix de Ben Asbury rappelle celle de Jon Anderson. N’allez pas imaginer des prouesses techniques chez Axxa / Abraxas. Leur rock s’approche beaucoup plus de celui de Mazzy Star ou Allah Las.

Les pièces de cet album ont été composées et enregistrées en démo par le jeune Asbury alors qu’il était encore au collège et étudiait la psychologie, la religion et la sociologie.

- Desc. : Psyche indie jangle rock
- R.S.V.A : DIIV, Tame Impala, Heavenly Beat

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0