[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > A > AVI BUFFALO

S/T

AVI BUFFALO

Sub Pop

samedi 23 octobre 2010, par Nicolas Pelletier

(3/5) La pop folk bien ficelée d’Avi Buffalo est rafraîchissante quoiqu’un peu enfantine avec ses voix claires et douces (Truth Sets In). Ceux et celles qui avaient apprécié le mouvement pop folk west coast des années 2000 (rappelez-vous les petites merveilles des labels endearing et teamlove…) vont retrouver avec plaisir l’innocence et les mélodies pop de ce trio de Long Beach, en Californie.

Composé autour d’Avi Buffalo (guitare, chant), un jeune et talentueux musicien de 19 ans dont le véritable nom est Avigdor Zahner-Isenberg et entouré de Sheridan Riley (batterie), Rebecca Coleman (claviers, chant) et Arin Fazio (basse), qu’il a tous rencontrés au High School, ce groupe tire son inspiration du folk pop de Panda Bear, Built to Spill, avec une filiation certaine des Beach Boys et de Buffalo Springfield.

La voix de leur leader est particulière sur Five Little Sluts, rappelant un peu celle de feu Shannon Hoon, de Blind Melon en moins « shouter » : assez aiguë, mais pourtant assez puissante. Le fantôme de Hoon revient hanter cet album à quelques reprises, comme sur Can’t I Know. En plus des mélodies accrocheuses (comme dans la joyeuse What’s In It For Me ? et Summer Cum, assurément les meilleures du lot), Avi Buffalo maîtrisent bien les chœurs vocaux qu’ils utilisent pour rendre certains de leurs morceaux plus psychédéliques, comme Remember Last Time (avec long instrumental) et Where’s Youtr Dirty Mind ?, comportant un duo de guitares (riff vs rythmique) un peu interminable.

Malheureusement, ce premier album ne contient pas suffisamment de très bonnes chansons pour être retenu dans notre discothèque de bons CDs. On passe un agréable moment avec les Avi Buffalo mais sans plus. Mais il y a espoir : leur recette est bonne. Il ne leur reste plus qu’à écrire de mémorables chansons que l’on voudra fredonner encore et encore. Sur One Last, ils y arrivent presque.

- Desc. : Pop folk
- R.S.V.A. : M. Ward, The Shins, Blitzen Trapper

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0