[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > A > AVEC PAS D’CASQUE

Dans la nature jusqu’au cou

AVEC PAS D’CASQUE

Grosse Boîte

mercredi 26 novembre 2008, par Jean-François Rioux

(4/5) C’est sous une pochette représentant un visage rose aux cheveux jaunes et une « chainsaw« (art abstrait, art absent ?) que se cache le deuxième album de Stéphane Lafleur. Le musicien, également réalisateur de film (Continental un film sans fusil), nous offre un second disque aux ambiances folk country. Ses mélodies nonchalantes et ses textes absurdes apportent un nouveau souffle sur ce style musical limité.

L’excellent premier album Trois chaudières de sang s’avérait être une copie de l’album One Foot In The Grave de Beck, mais cette fois-ci, Lafleur et ses comparses (Nicolas Moussette et Joël Vaudreuil) se démarquent davantage de cette étiquette. Certaines ressemblances avec des artistes comme Fred Fortin ou Mara Tremblay, mais les textes de Lafleur ont toute leur originalité (quand on comprend ses textes marmonnés). La chanson Si on change les équipes ce n’est plus une revanche a même des allures de Handsome Furs avec les mélodies de voix de Lafleur. L’essence d’Avec Pas D’Casque reste la simplicité, la vie, l’enregistrement de qualité moyenne, ce qui donne un véritable charme et qui malgré la nette amélioration reste un peu lo-fi dans l’âme.

Avec Pas D’Casque, c’est une musique sympathique avec une délicate touche d’humour où toutes les pièces sont du même calibre et d’écoute facile. Les baby-boomers catégoriseraient ou qualifieraient Dans la nature jusqu’au cou de gros tas de merde, ce qui fait que c’est si bon. Un des meilleurs albums québécois francophones parus cette année.

- Desc, : Country pop folk
- R.S.V.A. : Beck, Fred Fortin, Mara Tremblay

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0