[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > A > AUTUMN DEFENSE, THE

Once Around

AUTUMN DEFENSE, THE

Yep Roc

samedi 1er janvier 2011, par Nicolas Pelletier

(1.5/5) Ce duo fait une belle et douce pop qui ressemble beaucoup aux premiers opus de Ben Folds Five (Back of My Mind) avec une forte influence McCartney ou Eagles (Allow Me) et une dominance du piano. Des arrangements assez typiques des années 70 – avec de généreuses parts de violons – leur confèrent parfois des airs de soft rock à la Bread ou Air Supply (Huntington Fair).

The Autumn Defense était initialement un projet secondaire des multi-instrumentistes John Stirratt, bassiste chez Wilco et Uncle Tupelo, et Pat Sansone, reconnu pour son travail avec Joseph Arthur et Josh Rouse. Ils ont lancé deux albums et un EP entre 2001 et 2003 avant de reprendre leurs activités communes en 2007 avec la publication d’un album éponyme, puis de celui-ci, le premier sur l’étiquette YepRoc.

On nage donc souvent dans la guimauve avec The Autumn Defense. Mais il faut toutefois souligner que tout est bien écrit, bien interprété et bien produit. On a ici un produit impeccable qui est très bien formaté pour les radios et pour le grand public, qui n’a aucune raison de ne pas aimer le 4e album de cette formation constituée de musiciens originaires de la Californie et du Mississippi. On entend bien les guitares acoustiques et la voix très douce des deux chanteurs. Mais l’influence des James Taylor et autres Loggins & Messina – voire James Blunt pour la nouvelle génération – est omniprésente. C’est une tendance lourde qui détonne un peu dans le cadre de ce qui se fait de nos jours. Ce disque aurait pu sortir en 1978 et connaître un beau succès. Aujourd’hui, on retrouverait Tell Me What You Want, peut-être le meilleur titre, sur les albums collection des années 70 qu’on annonce en format « infomercial » à la télé, aux côtés des tubes soft rock des Eagles. Je réitère que « Once Around » est très bien fait, que les chansons sont très bien écrites et qu’on a ici un album impeccable. Le problème est surtout dû au fait que le tout est extrêmement mielleux, prévisible et sans relief. On replonge dans ce que les années 70 ont produit de plus mou et cliché. Seuls les nostalgiques, les romantiques et les ados en pleine découverte des artistes de cette époque vont trouver un intérêt avec The Autumn Defense.

- Desc. : 70’s soft folk rock
- R.S.V.A. : Fleet Foxes, James Blunt, The Minus 5

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0