[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > A > AUCOIN, RICH

We’re All Dying To Live

AUCOIN, RICH

Sonic

jeudi 22 décembre 2011, par Nicolas Pelletier

(4/5) L’œuvre de Rich Aucoin mérite plusieurs écoutes. On sent dès le départ qu’on a là un disque riche et intéressant, mais il faut quelque temps afin de trouver pourquoi !

Aucoin pond le type de mélodies un peu complexes, difficilement accrocheuses, mais dont on sent qu’on ne pourra plus se passer après quelques écoutes. C’est le cas de All You Can Live Without, un long hymne répétitif qui se termine en grand crescendo intense. On a vu ce même phénomène chez Arcade Fire. Rich Aucoin compose sans aucun doute une musique plus calme que le septuor de Montréal. Il se sert également de plusieurs styles. La pièce Brian Wilson is A.L.I.V.E. est une pièce assez dansante, mais loin d’être facile : on s’approche plutôt d’un mélange de Mercury Rev et de Justice ! On a ici la démonstration qu’on peut satisfaire notre besoin de danser et celui de savourer de la musique intelligemment construite. Tour de force rarement entendu ! Plus loin, des morceaux comme If rappellent le rock orchestral à la Islands ou encore Plants & Animals de l’époque Park Avenue. On retrouve régulièrement cet esprit de chant collectif, d’effet de groupe, comme sur l’entraînante The Greatest Secret in the World.

Aucoin est tout un numéro ! Le premier album du musicien canadien était en fait une bande sonore du classique de Noël de 1966, Dr. Seuss’ How The Grinch Stole Christmas. Il y joue de 25 instruments différents et on l’écoute en regardant le film simultanément (sans le son du film, évidemment !). Ce gars d’Halifax s’est vu félicité autant pour ce disque que pour ses prestations plus tôt cette année au Canadian Music Week (en mars) et à NXNE (en juin). À découvrir, si ce n’est pas déjà fait.

- Desc. : Pop/rock riche
- R.S.V.A. : Arcade Fire, The Polyphonic Spree, Flaming Lips

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0