[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

A Death-Grip On Yesterday

ATREYU

(Victory)

lundi 10 septembre 2007, par Alexis Charlebois-Laurin

Est-ce qu’il y a une loi dans l’État de la Californie qui dit que tous les groupes qui portent du mascara et qui viennent d’Orange County doivent être ennuyants ? Parce qu’en fait, c’est ça. Ce n’est pas vraiment qu’Atreyu soient mauvais, c’est plutôt qu’ils sont vraiment ennuyants. OK, vous allez me dire que je suis juste un petit con qui fait uniquement des critiques musicales et qui n’a jamais composé de musique de sa vie et vous aurez raison. Mais quand même, a-t-on vraiment besoin d’autres chansons avec des parties chantées et des gros « breakdowns » criés qu’on voit venir à 100 milles à la ronde ? Ça commence vraiment à tomber sur les nerfs. Ne me dites pas que c’est l’évolution du rock et le son d’une génération au grand complet. C’est une copie carbone de ce qu’Atreyu eux- mêmes ont fait des tonnes de fois auparavant, et en plus, cela est fait de façon froide et redondante. Je vous avouerai que, oui, le style a produit des albums intéressants, mais là, c’est sérieusement une atrocité que d’écouter cet album du début à la fin. Et pourtant, c’est sur ce genre de groupe que se ruent les grosses maison de disques. Allez comprendre… Je passe mon tour volontiers.
- Desc. : Emo/hardcore
- R.S.V. A. : From First To Last, Hawthorne Heights, Avenged Sevenfold

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0