[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > A > ATOMS FOR PEACE

AMOK

ATOMS FOR PEACE

XL

mercredi 13 mars 2013, par Émile Foucher

(3/5) Depuis les dernières années, les journalistes et blogueurs musicaux du monde entier ne peuvent rester insensibles quant à l’obsession de Thom Yorke pour la musique électronique. La sortie du premier album de son « super groupe » expérimental : Atoms for Peace, nous prouve une fois de plus que l’intérêt des mélomanes vis-à-vis de l’homme à la couette dorée ne se lasse pas et ce, peu importe la forme et la direction de ses projets.

Qualifié de « nouveau départ » par Thom Yorke lui-même, Amok n’a malheureusement rien de révolutionnaire. Il ne réinvente rien et laisse une amère impression de déjà-vu. Ambiance atmosphérique, rythmes planants, cliquetis numériques et synthés analogiques, voilà ce qui résume bien l’ensemble des 9 pièces qui composent l’album, le tout imprégné par la voix vaporeuse et langoureuse du chanteur, qui semble éternellement prisonnier de l’an 2000 (année de sortie de Kid A).

Malgré le manque d’audace, Amok est un chef d’œuvre de la réalisation (Nigel Goldrich) à l’ère du numérique. Si Unless nous impressionne par sa montée en adrénaline calculée au quart de tour, Default nous assomme par sa complexité et son arsenal de sonorités variées, qui s’enchainent judicieusement, tout au long de la pièce ; un chef d’œuvre.

Si l’album attire les éloges côté technique, les compositions manquent clairement de tonus ; certaines pièces s’étirent inutilement (Before Your Very Eyes… dure 6 minutes), Ingenue s’essouffle rapidement malgré son début fort prometteur et la répétion, qui s’installe dès les premières notes de l’album, a l’effet ingrat de diminuer notre attention pour les Stuck Together Piece et Reverse Running (dernières pièces de l’album).

Néanmoins, l’album est loin d’être mauvais ; même si aucune chanson ne sort réellement du lot, l’œuvre s’écoute très bien dans son intégralité et l’atmosphère instaurée tout au long de l’album saura éveiller certaines zones de votre cerveau dont vous n’avez jamais soupçonné l’existence. Les adeptes du genre seront comblés.

- Desc. : Électro, Rock, Expérimental, Atmosphérique
- R.S.V.A. : Radiohead, Karkwa, Caribou

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0