[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > A > ARIEL PINK

Pom Pom

ARIEL PINK

4AD

mardi 9 juin 2015, par François Crevier

(4.5/5) Wô minute papillon ! Tu débarques comme un gros pitou échevelé dans un jeu de quilles et tu bouscules sans vergogne toutes les conventions du monde de la musique. Ça se fait pas ça ! Je regrette, mec, mais ça se fait juste pas ! Belle pochette rose, en passant.

En effet, pas facile de voyager dans la tête de cet excentrique Ariel Pink. Pour y arriver, ça prend une ouverture à la dérape et un certain sens de la montagne russe. Alors, comment qualifier ce « pom pom » sinon d’album polymorphe, par moments nul à chier et, par d’autres, totalement irrésistible.

On peut dire des tas de choses à propos de cet album mais on ne peut pas dire qu’il n’est pas divertissant car il y a dans les textes et dans la désinvolture d’Ariel Pink beaucoup d’humour absurde, un peu comme chez Frank Zappa par exemple. Qu’on se comprenne bien, c’est du grand-n’importe-quoi, dans le sens noble du terme.

Alors, malgré son air insignifiant, une petite balade sirupeuse comme « Put Your Number In My Phone » pourrait bien devenir l’hymne de votre printemps. Et vous pourriez aussi être traumatisé par « Dinosaur Carebears » qui vous déroutera à coup sûr par ces nombreux changements de phases. Et y a ces titres gros comme ça : « Plastic Raincoats in the Pig Parade », « White Freckles », « Sexual Atheltics »… non mais qu’est-ce qui se passe ici ?

Si vous aimez vraiment beaucoup la musique, vous pouvez plonger dans cet album les yeux fermés (parole d’un gars qui aime vraiment beaucoup la musique). Toutefois, une chose est sûre, c’est que vous n’en ressortirez pas indemne. À ce jour, je ne suis moi-même pas encore trop sûr si j’ai réintégré mon corps à la suite des nombreuses écoutes de ce disque. Évidemment, quand vous vous enrôlez chez Emoragei Magazine, personne ne vous parle des risques inhérents au métier de chroniqueur musical. T’apprends ça sur le tas et, un jour, tu fais une rencontre du troisième type.

- Desc. Indie rock dreamy psyché-kitsch
- R.S.V.A. Pink Floyd, Of Montreal, Xiu Xiu

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0