[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > A > APLOTAGAINSTME

Deuce

APLOTAGAINSTME

Indépendent

jeudi 14 mai 2009, par Nicolas Pelletier

(2/5) Ce dynamique quatuor basé offre un rock puissant, une touche goth mais pourtant très mélodique (Raise The Dead). On y parle de diables, de meurtres et on y partage de noires pensées (I’ll see you in Hell / Where we belong, my love) sur des riffs solides et rapides… mais il y a pourtant quelque chose de presque gai qui s’en dégage. Cet effet est probablement dû aux mélodies accrocheuses et faciles à retenir. Ça rappelle un peu White Zombie à ce niveau. Hargneux, mais mélodiques.

Au niveau strictement musical, ce sont des groupes comme Social Distortion ou Queen of the Stone Age qui jaillissent en tête, à la différence qu’APlotAgainstMe exprime davantage de couleurs noires et gothiques. Les chœurs réverbérés (The Murder Between Us) rappellent le côté hardcore, mais la fureur n’est pas aussi absolue que chez les bands purement « death ». Parfois, c’est un entre-deux de Tea Party (Pasquera) et de Tool (Swearengen) qu’on a sous l’oreille.

Souvent, c’est carrément au sein du même morceau que les influences varient, comme si différentes sections comportaient différentes références. Leah Leave est presque pop, avec ses "too too doo doo"… qui côtoient un mur de guitares et des furieux rythmes ! La fin de l’album illustre particulièrement bien ce contraste : se suivent The Nurse où la voix de Sylvain Lavigne est à son plus trash, et It’s Alright, un pastiche des épopées country à la Johnny Cash, qui est probablement la chanson la plus accessible du lot. Bonjour le contraste !

- Desc. : Hard rock/Stoner commecrial
- R.S.V.A. : Queens of the Stone Age, Alice In Chains, Eagles of Death Metal

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0