[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > A > APEX MANOR

The Year of Magical Drinking

APEX MANOR

Merge

vendredi 15 juillet 2011, par Nicolas Pelletier

(2/5) Ce groupe de Pasadena (Californie) fait un rock très accessible (Under the Gun) et mélodique, ce qui n’empêche pas une certaine dose de disto et d’attitude rock’n’roll. On le sent autant à l’aise dans un format rappelant Sloan ou Soul Asylum (I Know These Waters Well).

Avec son rock de caractère basé sur les guitares électriques et parfois acoustiques ainsi que la solide voix de son meneur Ross Flournoy (ex-Broken West) capable d’accoter les standards du genre, Apex Manor a certaines similitudes avec Luke Doucet alors que ses airs sont souvent dans le style pop accrocheur de Matthew Sweet (The Party Line). Bien que l’on sente une certaine hargne à travers ses guitares, le rock de Manor n’a pas beaucoup de personnalité. Il ne se distinguera pas de la masse des 1001 rockeurs du même genre. Sur My My Mind, il prend une approche complètement différente. Manor propose un type de slow tendre et cette fois basé sur un simple beat sur lequel sa voix, beaucoup plus émotive, prend toute la place. Cette chanson semble un accident de parcours, puisque dès la suivante, Teenage Blood, il reprend le collier du rock énergique - qu’il fait bien, malgré les réserves dont on a fait part précédemment.

L’histoire raconte que Flournoy est tombé dans une grave panne d’écriture pendant les mois qui ont suivi la séparation de son groupe en 2009, The Broken West. Emmuré dans sa demeure de Pasadena, il tourne en rond et s’occupe à diverses corvées en attendant désespérément l’inspiration. C’est pour (au lieu de finalement) la participation à un concours de création de chanson organisé par une station de radio locale qu’il se met finalement au travail pour accoucher de Under the Gun – présente sur cet opus – qui parle justement du processus d’écriture. Débloqué, il pond frénétiquement pas moins de 25 chansons en très peu de temps, menant à l’enregistrement de « The Year of Magical Drinking ».

- Desc. : Indie pop rock
- R.S.V.A. : Fountains of Wayne, Matthew Sweet, Teenage Fanclub

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0