[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > A > ANIMAL COLLECTIVE

Merriweather Post Pavilion

ANIMAL COLLECTIVE

Domino

vendredi 30 janvier 2009, par Maryse Boyce

(4.5/5) Succédant à Strawberry Jam, un album sucré et décoiffant comme son nom l’indiquait, Animal Collective est de retour avec Merriweather Post Pavillion moins de deux ans plus tard. Le titre fait référence à un endroit extérieur à Columbia dans le Maryland où les membres du groupe avaient l’habitude de voir des spectacles avant même de jouer ensemble. Merriweather Post Pavilion se veut un hommage à ce magnifique endroit, qui a inspiré au cours des années les gars à composer de la musique qui serait à la hauteur de la salle.

Il s’agit d’un album très cohérent, où les onze pièces s’enchaînent dans un même souffle, sans sourcillement ni rebondissement majeur. Oscillant entre quatre et six minutes chacune, le résultat final frôle l’heure complète. Se démarquent quand même quelques morceaux, qui se révèlent au fil des écoutes être de véritables bijoux, notamment My Girl et Brother Sport, pièce qui clôt l’album en nous laissant une envie d’y revenir. La section vocale est assurée à la fois par Avey Tare et Panda Bear. Tout en conservant un son touffu et une composition très tramée, les nouvelles pièces sont aussi pop et douces que peuvent l’être Animal Collective. Exit les cris et les délires énergiques qui pouvaient caractériser les albums précédents : la nouvelle galette de la formation s’écoute bien en compagnie d’enfants ou de personnes sensibles (mais n’endormira pas les fans, ceci dit).

Il est à parier que cet album se retrouvera sur de nombreux palmarès de fin d’année, puisque comme ses prédécesseurs, il se laisse découvrir et aimer de plus en plus à chaque écoute ; c’est sans compter qu’il reste onze mois pour le découvrir sous toutes ses coutures...

- Desc. : Rock pop expérimental éclaté
- R.S.V.A. : The Flaming Lips, Caribou, Fuck Buttons

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0