[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > A > ALVVAYS

S/T

ALVVAYS

Royal Mountain

vendredi 26 septembre 2014, par Émile Foucher

(2.5/5) Quatuor originaire des maritimes, mais maintenant établi à Toronto, cette nouvelle sensation indie nous offre un premier album léger et vaporeux.

Prononcé « Always », le groupe, mené par la chanteuse Molly Rankin, propose une pop fortement teintée par des guitares inspirées du shoegaze des années 80. Si les guitares occupent une place prédominante, Alvvays ne délaisse pas pour autant les instruments qui font la recette d’une bonne indie pop dans l’ère du temps. Ainsi, synthétiseur et boîtes à rythmes sont alors utilisés sur des pièces comme Dives ou Atop a Cake. Malgré l’aspect atmosphérique de leurs compositions, l’album contient aussi son lot d’hymnes pops aux refrains accrocheurs et éclatants, dont le single Archie, Marry me et l’entrainante Next of Kin.

Bénéficiant d’une belle vitrine de la part des bloggeurs les plus en vus, Alvvays fait partie de cette mouvance de « nouvelles sensations » qui n’ont rien de véritablement nouveau à offrir. Avec son manque d’originalité, ce premier essai ressemble davantage à une copie générique, prévisible de groupes maintes et maintes fois entendues et qui se succèdent à la vitesse grand v depuis la démocratisation des outils de création et de promotion.

Bref, si on finit par se lasser des pièces, qui ont de la difficulté à se distinguer entres elles, l’album demeure tout de même un choix d’écoute justifiable à celui ou celle qui recherche quelque chose de léger et nonchalant.

- Desc. : Indie-pop
- R.S.V.A. : Best Coast, Diana, The Pains of Being Pure at Heart

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0