[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Bipartite

AINA

Superbad

avril 2003, par Arnaud Cordier

Aina connaît Dischord. Aina connaît également DeSoto records ( hélas en dépôt de bilan ), mais Aina connaît principalement un genre musical fort prisé du côté de Seattle il y a une décennie, et finalement c’est tout ce que l’on pourrait reprocher à ces 4 espagnols. Premier album distribué sur ce continent, les influences post-punk mélodiques aux guitares narcissiques envahissent chaque pièce sans nous pourfendre d’un riff bienfaisant. Énergiques donc, les Catalans, mais pas surréalistes pour un sou sur Bipartite qui se complaît dans des enchaînements convenus et des distorsions anachroniques. Par moment, on assiste à un revival grungy infâme et on se demande qui aura le cœur et, avant tout, les oreilles assez accrochés pour poursuivre l’écoute inutile d’un album qui s’étire pour rien. Bipartite fait référence à une scission, un partage qui augure d’au moins un bon côté ? j’ai dû le manquer. La péninsule ibérique a mieux à offrir. AC
- Desc : post-punk, grunge dramatique.
- R.S.V.A. : Capitol City Dusters, Burning airlines, Jawbox.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0