[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > A > AARKTICA

Bleeding Light

AARKTICA

(Darla)

samedi 20 mai 2006, par Victor Meyer

Jon DeRosa confirme avec ce quatrième album d’Aarktica son statut de musicien accompli. Son terrain de jeu est un « rock ambient » avant-gardiste qu’il partage avec son ami Aaron Spectre (Aar…ktica ?), grand manitou des sons électroniques venus d’outre-espace. Leur musique, sombre et hypnotique, laisse découvrir au fil des écoutes des constructions complexes et raffinées. Les boucles de guitare, assez minimalistes, servent de trame où viennent s’imbriquer sons électroniques, rythmiques raga hindous, et même cuivres, grâce à la présence d’un ensemble de free jazz fort bien inspiré. À l’image de New York City, à laquelle l’album se veut un hommage, la musique d’Aarktica est un surprenant mélange, riche et envoûtant. Seule pause dans ce voyage intimiste, la pièce A wash a sea goodbye it’s me qui se veut résolument plus « pop-rock » et révèle une toute autre facette du talent d’écriture de Jon DeRosa. Une bande-son parfaite pour une inquiétante promenade sur les avenues de Manhattan, soudainement devenues désertes.

- Desc. : Ambient rock jazzy
- R.S.V.A. : Pale Horse & Rider, Jim O’Rourke, Cul de Sac

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0